Les bons postes en etang

Durant la période hivernale, la vie dans l'étang semble très réduite. Les poissons diminuent considérablement leur activité et selon les espèces ils s'engourdissent ou hibernent. Les premiers froids semblent fermer la bouche des gardons, ensuite, habitués aux températures plus fraîches, ils reprennent leurs mouvements.

La vie renaît avec les premiers soleils de printemps, la flore repousse, le plancton se multiplie et les poissons blancs commencent à bouger surtout dans les anses abritées et autour des herbiers où l'eau se réchauffe plus vite. Le printemps est incontestablement la meilleure saison pour la pêche en étang. Les poissons blancs se préparent ensuite pour la reproduction qui se déroule entre la mi-mai et la fin juin, selon les régions.

L'été et les fortes chaleurs sont généralement des périodes un peu difficiles en étang, sauf pour les poissons de fond telle la carpe, la brème, la tanche… Les pluies d'orage à cette époque sont bénéfiques car elles alimentent à nouveau l'étang et refroidissent ses eaux.

Un rafraîchissement des eaux aux mois de septembre et octobre réactivent souvent l'activité des poissons blancs. A l'opposée, les premiers coups de froid leur ferment la bouche. Et puis vient l'hiver et le cycle recommence.

Ile, presqu'île et arrivée d'eau

Ce n'est pas proche des rives qu'il convient de pêcher, mais à l'endroit où l'île rejoint le fond. Ce poste se situe couramment à 3 à 6 m plus au large que sa berge.
La presqu'île, sorte de ponton naturel, permet de s'installer à pieds secs, proche des zones profondes qui en règle générale démarrent rapidement dès les premiers mètres.

L'arrivée d'eau, même minime, apporte les jours de pluie les insectes, vers, larves... Dans tous les cas, l'eau y est plus froide et donc plus riche en oxygène. Les abords de ces zones sont rarement inoccupés.

Zones de végétation

Bon nombre d'escargots d'eau et mollusques s'installent sur les tiges des nénuphars, les gros cyprins le savent. De plus, les nénuphars représentent un abri naturel contre le soleil. Les troués et leur extrémité côté étang, sont particulièrement intéressantes.

En plus de la végétation aquatique, il faut également tenir compte de la zone de végétation en surplomb. Il s'agit des arbustes, voire des arbres dont les racines sont à moitié dans la terre et à moitié dans l'eau. Même si cette zone est peu profonde, les poissons l'occupent parce qu'ils savent y trouver l'ombre, synonyme de fraîcheur mais aussi de nourriture puisque les larves et insectes se nourrissent des feuilles tombées à l'eau.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site